La semaine du 6 Février 2017, l’ALEE organise la seconde édition de la semaine de l’orientation professionnelle ; cet événement à pour but d’aider les étudiants à s’insérer dans le milieu professionnel à l’aide de différents ateliers animés par des intervenants de l’industrie pharmaceutique. Au programme ? Corrections de CV, Simulations d’entretien, méthodologie pour une lettre de motivation, un rapport de stage, une soutenance… De plus, l’ALEE innove cette année : Rendez-vous le lundi 6 Février au théâtre du Lucernaire pour échanger avec des pharmaciens de l’industrie, et mieux comprendre chaque débouché de notre filière !

Vous pouvez consulter le planning de la semaine sur notre événement Facebook ou en le téléchargeant ici

 

Je n’avais jamais passé d’entretien avant. C’était la grosse période de rush de l’année, je n’avais honnêtement pas eu le temps de le préparer, même si ce n’était qu’une simulation. Du coup j’étais un peu stressée et tout sauf confiante en entrant dans la pièce.

Mais le sourire des deux recruteurs m’a immédiatement détendue. En une heure, j’ai été agréablement surprise de pouvoir lier l’agréable à l’utile. Étant donné qu’il s’agit d’une simulation, je pense que le vrai challenge à relever est celui de l’honnêteté. Ils sont là avant tout pour nous aider.
Jouer la carte de la franchise et leur dire que je n’avais rien préparé et que j’étais stressée a sans doute été la chose la plus rentable que j’aie faite au cours de l’entretien. J’ai ainsi passé l’heure à exposer mais aussi découvrir mes forces et faiblesses, discuter de mes ambitions et de mes indécisions, et parcourir les différents métiers qui pouvaient me mener vers un épanouissement professionnel.

Que vous sachiez exactement ce que vous voulez faire plus tard dans la vie ou pas du tout, je vous conseille vivement de vous laisser tenter par cet exercice et de profiter de l’occasion aussi joyeuse qu’enrichissante !

Kimberley Wong

Etudiante en 5e année

C’était un de mes premiers entretien et je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Pour combler une certaine appréhension j’ai décidé de me montrer confiant et déterminé. Pourtant, en très peu de temps j’ai été déstabilisé par les questions et par la perspicacité des deux intervenants.

L’entretien est progressivement devenu une discussion constructive sur comment mieux mettre en avant mes points forts, et comment mieux comprendre mes faiblesses.

La qualité de leur analyse, et leur bienveillance m’ont permis de me remettre en question et de définir les points à améliorer pour élaborer un projet cohérent. Assurément, cette simulation m’a permis de mieux appréhender les entretiens de recherche de stage qui ont suivi

Jonathan Lévy

Etudiant en 4e année